III)Familly matters! La Team Channel Awesome!

-That Dude In The Suede : contrairement à son nom, ce critique, parmi un des premiers du site, n'est pas suédois, mais néo-zelandais. Il fut un temps le « Monsieur Japanime » du site, reconnu comme le type le plus physiquement agréable du site (Spoony vient en deuxième), grâce à sa emblématique veste en cuir. 

Plus sérieusement, ses reviews furent en temps organisés comme celles du Nostalgia Critic, avec des critiques tantôt positives, tantôt négatives et des tops 11 lors de son show « Animenia ». 

Il fit parler de lui avec sa critique très négative de « Final Fantasy VII Advent Children » ( il fit même un 5 seconds Movie de ce film ), et sa fausse rivalité avec Benzaie.

Il tint aussi une émission nommé « AMV Heaven » présentant en quelques minutes des amv de qualité (garanti sans Linkin Park).

Depuis fin janvier, Suede s'est absenté du site pour une période de deux ans, afin d'accomplir une mission religieuse (Suede est mormon). Channel Awesome lui garde sa place au chaud en attendant son retour.

-The Dudette : a.k.a The Nostalgia Chick. Grande gagnante d'un concours organisé par le Nostalgia Critic pour trouver une personne acceptant d'être son
équivalent féminin (il aurait bien voulu parler de films comme « Mon petit poney » et « Poucellina », mais il a des testicules, donc non). Ainsi, même les navets orientés vers un public composé de petites filles ont leur Nemesis.

Pas aussi productive que le NC, ses critiques restent quand même drôles et intéressantes. Mais son plus grand moment de gloire vint quand elle rencontra le Nostalgia Critic pour former un duo contre le film « Ferngully ». Elle inventa alors son propre terme pour désigner un procédé narratif qui était encore anonyme à ce jour : « Big Lipped Alligatior Moment ».

-Marzgurl: elle participa au concours pour devenir la Nostalgia Chick. Bien que n'ayant pas gagné, on lui proposa d'avoir sa propre section dans le site. Elle se spécialise dans le dessin animé américain et japonais. Elle présenta une brève histoire des cartoons en deux parties, où l'on remarquera son dégoût pour des shows comme « Aqua Teen Hunger Force » et consorts.

Elle fait aussi des comptes rendus sur des conventions de japanime et pour le 1er anniversaire du site, elle tenta une review de « Cool World » avec l'aide de Linkara. La volonté et l'esprit de nos deux héros furent mis à rude épreuve.

Elle inventa aussi dans "Like, What?", un personnage de type "hanna montana tête à claque" critiquant négativement, avec des arguments horribles, le film Wall-E.
Dernièrement, elle initia une rubrique nommée "Translation terrors", que je qualifierais de "Hidden Palace des traductions et adaptations foireuses". Très prometteur, ce show s'est déjà attaqué à des cas intéressant comme la localisation de Shikigami no shiro aux USA ou la conception d'un épisode de Power Rangers

-Linkara : Avec ses lunettes, son trench-coat , son chapeau-feutre et son pistolet magique, Linkara est un mec plutôt cool.

Il est le spécialiste en comics du site, et même quelqu'un qui n'est pas

accoutumé à ce genre de BD peut apprécier sans difficulté son show.

En effet, son émission phare, « Atop The 4th Wall », où brûlent les mauvais comics, est à la fois drôle, très critique et informative (on sait ainsi que l'histoire des comics est peut être divisé en ères et que Rob Liefeld est plus, en bien ou en mal, qu'un dessinateur de bodybuilders malformés).

Linkara dépense sang et eau à repérer tous les éléments, graphiques ou écrits, qui font sombrer un comic dans la médiocrité. Il évite les mots en F ou en S dans ses vidéos, même lors de ses coups de gueule les plus mémorables.

Sa lecture de « Superman, at Earth's end », donna naissance à une catchphrase toujours aussi appréciée aujourd'hui: « I'M A MAAAAN! », suivis d'un gros coup de poing en dehors du champ. Aussi bien qu'un Falcon Punch, ce coup peut traverser le tissu espace-temps, permettant à son utilisateur d'attraper une connerie au hasard.

Il est ennemi avec le Professeur Insano, le super vilain officiel de TGWTG.com, actuel président des Etats-Unis et génie du mal, ayant mis en péril, à cause d'un comic sur le catcheur « The Warrior », le continuum espace-temps. Il est en vérité la version futuriste de...

-The Spoony One : avant d'être un génie du mal, Spoony One est un autre représentant emblématique d'une génération qui se met à gueuler

après la culture qui l'a élévé. Il se décrit comme « le résultat terrifiant d'une génération élevée par MTV et les films de Vandamme et Seagal, quand ils étaient au sommet de leur gloire ». Mais je vous laisse voir même sa description complète dans la FAQ de son site.

Son show se nomme « The Spoony Experiment », se consacrant à critiquer la pop-culture avec la même véracité que Mystical Science Theater 3000, dont il est un grand fan (il a même fabriqué son propre copain-robot). Film anciens ou récents, jeux vidéo, FMV, et autres y passent. Spoony est drôle,

désinvolte, hargneux et n'a pas non plus la langue au fond de sa poche. Il prend bien son temps dans chacune de ses vidéos pour développer son discours.

Et croyez moi, quand il n'aime pas quelque chose, il prend tout son temps pour être bien convainquant. Cet homme est peut-être le type qui déteste le plus « Final Fantasy 8 » au monde, consacrant une dizaine de vidéos pour bien le prouver. Au moment où j'écris cet article, il vient de terminer cette série consacrée au « fléau de son existence ». C'est à cause de cela qu'il est devenu le professeur Insano.

Il est aussi une des rares personnes à se consacrer sérieusement (façon de parler) au jeu vidéo de style « film interactif » comme on en trouvait sur Sega CD comme « Kriss Kross » ou « Sewer Shark ». Il a eu aussi le courage de terminer Samouraï Zombie Nation, l'obligeant à affronter le légendaire zombie musclé nu de Sean Connery.

Un des premiers à être invité à contribuer pour TGWTG.com, Spoony est un héros culturel, alors respectez-le!

-Benzaie : puisque on vient, avec Sponny, d'aborder les gens sous label « Blistered Thumbs », continuons par une

des autres figures vidéoludiques emblématiques du site. Benzaie est le seul et unique français à avoir percé dans les reviews de jeu vidéo en territoire anglophone, avec un concept simple: « The game you might don't know but that are still pretty damn sweet ».BUT WAIT!

En effet, pourquoi toujours parler de mauvais jeux, alors qu'il y aussi plein de bon jeux que personne connait? Benzaie compte bien réparer cette injustice avec l'aide de son style hyperactif, de son budget « accessoires et effets spéciaux » juste suffisant pour s'acheter un kebab (à crédit), d'un humour qui joue sur l'hyperbole et l'auto-dépréciation (de lui et de sa nationalité française), et de son frère, fils, femme et ours en peluche « Beary » (composé à 85% de cul). BUT WAIT!

Il a déjà été remarqué chez ScrewAttack et Retroware, ce qui lui a permis de se faire une réputation en très peu de temps. Pas mal productif, il a aussi fait des Top 5, une émission de trucs et astuces pour les jeux récents nommée « FAQ you! », une autre consacré aux hardware, goodies et périphériques qu'il présente comme si il était un métalleux de l'extrême nommé « Hardcorner », et les 5 second Games. Magnaniùe, il donne même des leçons de français à ses spectateurs anglophones.

Ah! J'ai failli oublier! Quand il veut rebondir sur un nouveau point de ses critiques, il a tendance à crier BUT WAIT!

Il affirme de vive voix qu'il est bien hétéro mais depuis sa dernière vidéo consacrée à IK+, on a quand même de sérieux doute. Sans parler de sa relation avec Spoony...

-That Chick With The Goggles : une autre des prétendantes pour être la Nostalgia Chick n'ayant pas réussi mais qui a eu sa propre section. Apparaît souvent dans les vidéos des autres mais n'a pas fait ses propres vidéos depuis un moment (pour la peine, elle va faire 100 lignes).

Elle a présenté un show nostalgique sur les jeux avec quoi elle a grandi, et un autre où elle tente de faire le test d'un ou plusieurs le plus rapidement possible. Elle se définie comme une closet-otaku.

-Bennet the Sage : ce type n'est pas du genre à s'énerver, à faire dans la blague hystérique et la critique colérique. Il se veut calme, posé, précieux, traitant du jeu vidéo avec sérieux et pondération. Mais dès qu'il s'agit de fanfic, ce type est prédateur. Il n'oublie rien et ne pardonne rien.

Il se pose devant sa caméra, avec de la musique classique en fond sonore, et lit à voix haute des mauvaises fanfics comme si c'était de la grande littérature. Il a fait fort avec a première émission, avec un lemon entre le Nostalgia Critic et l'Angry Video Game Nerd (en yaoi, on dirait « Doug X James », et me demandez pas qui fait le Uke ou le Seme).

-Lee : présente une émission bon enfant, classique, bien montée et sympathique sur des critiques de jeu nommé « Still Gaming », qu'il présente en s'animant image par image comme un enchainement de photos.

Loin d'être un cynique ou un snob, Lee recherche le fun avant tout et chronique tout ce qui lui passe sous la main, que les jeux soient vieux ou récents. Il va à l'essentiel, tout en prenant soin de bien souligner quelques subtilités du jeu ou dans le design du jeu, à rajoutant à cela quelques impressions plus personnelles et un peu de son vécu. Il chronique aussi des animés quand l'envie lui vient, avec l'assistance de sa fiancée Dena (qui commence à faire ses propores émissions).

Il lui arrive aussi de compter le nombre de fois où Wende Lee (doubleuse de Haruhi et d'une flopée d'autres personnages d'anime) apparaît dans un anime ou jeu vidéo, s'appropriant tout les rôles possible à la place d'un autre pauvre doubleur qui meurt de faim (un peu parano, le Lee, non?).

Steel Gaming, ça fait du bien au moral après un Zero Ponctuation. Jetez en premier un œil sur sa critique de  Sonic Unleashed et Arcana Heart.

-Little Miss Gamer : Lindsey « Z » Briggs, à la tête avec quelques amis de PBC production (ayant déjà produit « Captain S » pour ScrewAttack), 

nous présente sa petite émission sur le retro-gaming. En plus de la touche féminine, l'atmosphère de son émission est totalement différente!

Pas de crise de nerfs ou d'humour carnassier, place au réconfort, à la tranquillité, à l'intimité, au zen et à la béatitude. Z nous invite dans sa demeure partager sa vie « gameuse », présentant ses jeux favoris et nous donnant quelques conseils avec un air complice, amical, tout à fait adorable.

Rien que le générique de début en stop-motion fait avec des objets de la maison donne l'ambiance. Elle est aussi à l'écoute de ses spectateurs et prend le temps à la fin de chaque émission à répondre aux mails.

C'est là qu'on se rend compte que ce genre de chose manque cruellement dans le paysage vidéo-ludique. À noter qu'elle présente aussi un podcast avec Lee.

-JewMario : gamer expérimenté, fan de Jojo's bizzare adventure, japanophile et collectionneur d'oldies et d'import, JewMario à une mission...où plutôt une émission.

Dans « You can play this », notre ami se donnera à fond pour vous donner envie de jouer à un jeu vidéo d'importation japonais, souvent des oldies, même si vous ne connaissez pas la langue. Il prendra grand soin à choisir des jeux suffisamment accessibles et véritablement fun et originaux pour que n'ayez pas à regretter de vous essayer à l'import.

Il a aussi commencé une émission consacré aux jeux de plateau qui n'a pour l'instant qu'un épisode.

-Angry Joe : l'incarnation du joueur mécontent, exigeant, râleur et moqueur qu'on rencontre souvent sur le net (généralement en plus con) qui n'aime pas beaucoup qu'on le prenne pour un idiot. Il est intimidant, avec se cheveux péroxydés, sa veste en cuir, son bouc, ses expressions faciales over the top et sa manie de tout mettre à la sauce EXTREME!

Il fait le tour de l'actualité gaming avec poigne, intensité et sans compassion. Et venez pas l'emmerder, parce que Joe à des superpouvoirs (son t-shirt Superman aurait du vous mettre en garde) mais il a aussi une armée personnelle composé de clones de lui, en plus d'une intelligence artificielle qui appuie les propos de Joe avec ses sarcasmes (un peu comme cadre bleu dans le Colbert Report).

AngryJoe, c'est vraiment le type a qui il ne faudrait mieux pas marcher sur les pieds, surtout toi, le développeur de jeu qui sort des add-ons déguisés en suites!

-Game Heroes : partenaire de Channel Awesome, ce site a été fondé par deux anciens de ScrewAttack : Handsome Tom et 8-bit Mickey. GH est un peu ScrewAttack bis avec ses propres productions. Proposant des tests retro, des podcasts et du blogging, le site a comme originalité de produire des vidéoclips musicaux autour des thèmes musicaux de classiques du jeu vidéo, et expose des vidéos envoyées par des membres de la communauté du site.

-Film Brain : Très productif, il écrit à la fois dans la partie article et blog du site, a pris la relève pour la création de nouveaux 5 second Movies, critique des films avec sérieux, ou alors avec humour et rage comme le Nostalgia Critic mais avec des films récents. Sûrement le plus ancien et le plus prolifique des contribuables avec Linkara.

-Team Fourstar : Team Fourstar, à la base, c'est des fans d'anime, qui ont déjà fait chacun de leur côté des « abridged series » depuis que LittleKuriboh (guest régulier chez eux) à créé « Yu-gi-oh! The abridged series ».

Ils se sont alors fédérés pour former une nouvelle team de détournement et se sont donnés pour mission d'« abréger » Dragon Ball Z. On a aussi Lanipator avec ses critiques d'anime et MasakoX qui vous donne des bons conseils pour vous supporter dans votre ambition de devenir doubleur...oups! Comédien de doublage, je voulais dire.

Ils font parti des contribuables les plus récents, avec les autres que vous verrez juste en dessous.

-Quelques petits nouveaux : parmi les membres les plus récents, on remarquera Phelous, alias « le spécialise maniaco-dépressif des mauvais films d'horreur », et autant dire qu'il a du plan sur la planche tellement il y a de potentiel comique avec un sujet pareil. Ne loupez surtout pas sa critique de Troll 2!

Il y aussi Paw, orienté vers la musique moderne, la poésie et les jeux d'aventures sur micro-ordinateur, Y ruler of time qui critique en voix-off des mangas, qu'importe si ils sont licenciés ou pas (sa critique de Prince of Tennis vaut le coup d'œil! Ce truc n'existe que grâce aux fangirls!) et Dena qui vient juste de commencer.

J'en ai sûrement oublié quelques uns, mais ceux-là ne m'ont pas attiré l'attention ou ne m'ont pas beaucoup passionné. Mentions honorables à Sean Fausz qui, bien que je n'ai pas vu ses vidéos, remplit une part de travail importante chez Channel Awesome et aide à l'entretien et la bonne marche du site.

Enfin, TGWTG.com, c'est aussi Tranmission Awesome, un podcast régulier avec des articles, des critiques, de l'actualité geek et internet, du talk-show avec des invités exceptionnels venant du site, mais aussi des interviews surprise, comme le fascinant entretient entre Benzaie et Chris « Uematsu et Sakuraba sont des petits en comparaison » Huelsbeck (c'est Benzaie qui l'a dit, pas moi! Alors ne me persécutez pas dans les commentaires!).

TGWTG, c'est aussi un forum, des mises à jours, des news, un chat, un blog, et la possibilité de devenir la prochaine star du net!

En effet, vous pouvez poster vos vidéos sur une section du forum, et si elles sont vraiment bien, elles seront même affichés sur le blog. Et si vous êtes réellement convainquant et prêt à être productif et créatif, il se pourrait que vous soyez placés parmi les autres contribuables principaux. Alors, ça vous tente?

IV)Fini? J'ai bosser dur! Pourquoi je fais mes titres comme dans Slayers?

En seulement 1 an, le nom That Guy With The Glasses est passé d'un petit monteur rigolo à un gros fournisseur non-stop de comédie, de critique et de culture pop. Les gens de ce site nous rappellent souvent qu'ils ne sont ni plus ni moins que des bonshommes, des « guys » qui ne sont pas si loin du quidam qui parle de son hobby devant une webcam pourrie et qui enregistre des images avec un hypercam 2 moisi, avec son logo toujours en haut à gauche de l'écran.

Mais ces gens ont réussis à aller plus loin dans leurs concepts, fournissant ainsi des vrais émissions qui, bien que amateur et faites maison, restent tout aussi passionnantes, stimulantes, intéressantes et drôles que n'importe quel show à la TV, si ce n'est plus. Channel Awesome n'a pas volé son nom, en proposant toute une gamme d'émission susceptible de bouffer notre temps.

Cette tendance à avoir un certain recul sur la propre culture de tout les jours est un des aspects principaux du geek. Doug Walker et sa smala l'ont très bien compris, et chacun a maintenant sa véritable fanbase. Il est bon de voir à quel point la créativité du net, solidement structurée et convenablement supportée, peut donner des résultats intéressants, dont la qualité dépend avant tout du taux de sympathie qu'elle suscite à son public plus que l'esbroufe, les paillettes et le tout-marketing.

Que font les gens d'un site d'entertainment pour recevoir des dons de leurs visiteurs? Plus de comédiens, de contenu inédit et de déconnade décomplexés. Et pourquoi faire? Inviter tout les critiques et gamers dans le plus gros ultimate showdown(si tu clique là, ça veut dire que tu es gay et majeur) de l'Histoire d'Internet, à Chicago, la ville du parrain Walker en personne (ils en profitent même pour visiter la maison de "La Vie de famille". Ne vous inquiétez pas, madame! Ils viennent d'Internet.

TGWTG.com n'a pas fini de susciter le rire et l'enthousiasme chez les internautes élevés dans des conditions similaires à Spoony One. En chacun de nous, il y a toujours un type très énervé, ne s'arrêtant jamais de dire des gros mots, qui veut flinguer tout ce qui gâche sa jeunesse, sa passion et son imaginaire, mais qui se fait un plaisir de les partager avec la plus grande générosité.

Si vous ne le voyez pas, c'est que vous avez sacrement besoin d'une nouvelle paire de lunettes.

Yes.

« On ne devrait pas se haïr les uns envers les autres! On devrait joindre nos forces...pour haïr d'autres trucs! »

Nostalgia Critic à Angry VideoGame Nerd, résumant parfaitement louvreuse.com

                                                                                                            Dessin de Marobot                                                                       Dessin de Marobot